Les riches se gavent, les pauvres trinquent: Appel au refus.


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/l.gife jeunisme macronien a désigné le coupable idéal.
Le vieux, le retraité, le gars (ou la femme) qui a juste bossé 40 ans pour mettre de côté quelques euros et essayer de profiter d'un peu de repos après avoir participé sans beaucoup faillir à cette société.
Le vieux ne doit pas avoir de patrimoine, du moins le vieux pauvre ou très moyennement riche.
Il ne doit pas pouvoir transmettre ce petit patrimoine. Il n'est pas productif (il n'a sans doute pas assez bossé), il doit continuer à payer et se retrouvera dépossédé du peu qu'il lui reste quand il aura passé quelques années dans des maisons de retraite hors de prix appartenant à quelques fortunes légitimes celles-là allez savoir pourquoi.
Le vieux cramera ses derniers centimes, son petit patrimoine immobilier simplement pour ne pas finir seul dans un petit appartement, uniquement visité par un facteur facturé plus de 100€ par mois juste pour venir dire bonjour.
Macron crée encore une ligne de front dans cette société. Le jeu pervers des boucs émissaires pour permettre à la crème de se sucrer.
Parce qu'en haut de l'échelle, on se gave. Là, pas de demande de participation digne à l'effort commun. Le fameux ruissellement se fait bien, mais des pauvres vers les riches!
La fortune des 500 français les plus riches a été multipliée par 7 en 20 ans, celle des 10 français les plus riches a été, elle, multipliée par 12. Plus tu es dans le haut de l'échelle, plus les barreaux sont dorés.
En 22 ans, alors que le PIB de la France était multiplié par 2, passant de  1259 milliards d'euros en 1996 à 2222 en 2017, la fortune des 500 les plus riches est passée de 80 à 571 milliards d'euros...
La fortune cumulée des Français les plus riches représente donc 25,7 % du PIB français.
Les riches sont de plus en plus riches: Il suffisait d'avoir 14 millions d'euros en 1996 pour entrer dans le classement des 500 Français les plus fortunés. En 2017, il faut 130 millions d'euros pour entrer dans ce hit parade.
Et on vous explique qu'il faut faire preuve de civisme, participer à l'effort commun. On ose même nous expliquer que les riches s'enfuient parce qu'ils sont insupportablement taxés. Injustement mal aimés.
Ben voyons! Certains, n'est-ce pas Madame Bettencourt, ont même pu être exonérés d'ISF.

Je crois qu'il convient de bien lire et relire ces chiffres et de décider que cela a assez duré. Que nous ne céderons pas, que nous nous opposerons. Les plus riches confisquent la plus grande partie de la richesse produite. On les laisse cumuler toujours plus, aux dépens des petites gens, et on se tourne vers les petites gens pour récupérer l'argent qu'on les laisse confisquer.

Allons-nous encore courber le dos?


 



27/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres