L'Amérique va mal, nous aurions tort de nous en réjouir.


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/p.gif
auvre Amérique!

 


En déclin depuis le 11 septembre 2001, va-t-elle succomber avec l’élection de Donald Trump?
Jadis triomphante et omniprésente, l'Amérique d'aujourd'hui se victimise et pleurniche à tout va.

Alors qu'elle a piraté depuis des décennies serveurs et routeurs du monde entier, entreprises et États, alliés ou ennemis, elle dénonce aujourd'hui les « cyber-attaques russes et chinoises ».

Après avoir sponsorisé des centaines de groupes terroristes et d’ONG subversives, elle redoute les attentats d’Al-Qaeda et de Daech.

Champion toutes catégories de la manipulation d’élections étrangères, elle peste parce que Poutine aurait gâché la leur.

En Amérique aujourd'hui, le complotisme se généralise, des les survivalistes des couches les plus modestes jusqu’aux castes les plus privilégiés de Washington.

L'Amérique a donné les clés de la maison à une équipe qui se partage entre magnats du pétrole et de la finance et la famille du président élu.

Népotisme, corruption, hystérie médiatique : l'empire s'effondre, malade d'un mal qui le ronge. Dans cette phase critique, elle sur-réagit, frappe, se déchaîne, et semble prête à entraîner à tout moment le reste du monde dans une guerre mondiale suicidaire.

Ce pays habitué à la suprématie, à une obéissance inconditionnelle de ses vassaux, à la crainte respectueuse de ses ennemis, est aujourd'hui endetté, déculotté, ridiculisé. Sur tous les fronts où il étalait naguère sa force incomparable, des ennemis sont apparus ou se sont renforcés qui contestent sa suprématie. Sa supériorité militaire est contestée, sa domination économique n’est plus qu’un souvenir. Le privilège exorbitant du dollar, cœur du système, est menacé.

Le tableau est sombre en effet:

Politiques à court terme, corruption massive, dépenses militaires colossales, endettement massif des étudiants, surpopulation carcérale, police détroussant impunément les citoyens, populisme échevelé des juges, ravages des prêts usuriers dans les classes populaires, absence de protection sociale des travailleurs pauvres, inégalités de revenus et de patrimoines, retour des tensions raciales... Si on ajoute la présence d’armes à feu dans chaque tiroir, le pays vit assis sur une bombe à retardement qui attend son heure. Trump ne pourra sans doute rien y changer.

Nous aurions tort de nous réjouir de cette situation: les conséquences de son effondrement, désormais probable, seraient une catastrophe planétaire dont nous mesurons mal l'importance. Il serait peut-être temps que nos dirigeants prennent conscience du risque et travaillent à nous éloigner de l'épicentre d'un séisme qui sera dévastateur.

 

D'après cet article... https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/lien.png

 



20/01/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres